Innover, un état d'esprit

Si la Suisse est aujourd'hui l'une des nations les plus prospères de la planète, c'est avant tout grâce à son étonnante capacité à innover. Innovation et maîtrise technologique permettent à ce pays de 7,5 millions d'habitants, de générer des leaders industriels mondiaux dans des secteurs de pointe, comme Novartis (pharma), Nestlé (alimentation), Merck-Serono (biotech), ABB (énergie) ou Logitech (IT).

Selon un rapport de l'OCDE (Science, technologie et industrie: Tableau de bord 2005), la Suisse se place au premier rang pour le développement des industries du savoir du 21e siècle, et dans le peloton de tête pour l'acquisition de nouvelles compétences et technologies nécessaires aux industries du futur.

Ce pouvoir d'innovation s'appuie sur d'importants investissements dans la recherche: la Suisse dépense 2,9% de son PIB en recherche et développement, l'un des plus hauts taux au monde, devant l'Allemagne, la France ou le Royaume-Uni (taux moyen dans l'Union européenne: 1,9%). En terme de productivité scientifique, la Suisse se place en tête de liste mondiale du nombre de publications scientifiques par million d'habitants. De même pour la productivité technologique: la Suisse est co-leader mondial, avec la Suède, du dépôt de brevets par million d'habitants.

La recherche est une priorité nationale en Suisse. Elle est soutenue et encouragée par des programmes publics tant au niveau de la recherche fondamentale (Fonds national suisse, FNS) que de la recherche appliquée (Commission pour la technologie et l'innovation, CTI).

Le canton de Vaud est l'un des principaux pôles de recherche et d'innovation en Suisse, avec le plus grand campus universitaire du pays et plusieurs centres de recherche privés et publics de réputation internationale (EPFL, CHUV, ISREC). Depuis dix ans, le canton de Vaud poursuit une politique active de développement de ses principaux pôles de compétences scientifiques et technologiques.

Le canton de Vaud est en outre au cœur de «clusters» technologiques suprarégionaux, formant avec les cantons environnants des centres d'excellence mondiaux notamment dans les biotechnologies (BioAlps), les micro et nanotechnologies (Micronarc), et les technologies de l'information et de la communication (Alp ICT).

Les entreprises établies dans le canton de Vaud profitent également des liens étroits entre les centres de recherche et l'industrie, par le biais de bureaux de transfert de technologie dans les universités et les laboratoires.

highlights

  • Environ 1’900 entreprises high-tech employant plus de 52’000 personnes (environ 15% de la population active)
  • EPFL : plus de 100 start-up basées sur le campus, une centaine de brevets déposés chaque année et environ 45 licences accordées
  • 7 incubateurs, technopôles et parcs scientifiques, parmi lesquels l’EPFL Innovation Park (www.epfl-innovationpark.ch), Biopôle (www.biopole.ch) et Y-Parc (www.y-parc.ch) le plus grand de Suisse.
  • Environ 1’300 nouvelles entreprises créées chaque année
  • La Suisse : leader mondial du dépôt de brevet par habitant